Profil épidémiologique et clinique de l’acné a Kinshasa

Share:

To see the presentations you must be registered and logged in with your user

L’acné est un des motifs de consultation le plus fréquent en Dermatologie, il lui
est associé : l’hyperséborrhée, un âge de début de après 17 ans, l’extension au
niveau du dos, le stress, et la notion d’acné familiale. L’acné de l’adulte est
évaluée à 40 % des adultes. Les sujets acnéiques consultent en moyenne un sur
deux. Le but de ce travail est de décrire les aspects épidémiologique et clinique
de l’acné dans notre milieu.
Etude rétrospective et multicentrique des patients suivis pour acné dans trois
hôpitaux privés à Kinshasa : Clinique Bondeko (n=58), Centres Hospitaliers
Akram (n=210) et Centre Hospitalier Alliance (n=60). Elle s’est étendue sur 12
mois soit du 01 janvier 2021 au 31 décembre 2021. 328 patients ont constitué
l’échantillon de ce travail.
2208 patients ont consulté pour dermatoses dont 328 patients pour acné soit une
prévalence de 15%. Le sexe féminin était le plus atteint (62%). Les extrêmes
d’âges étaient de 10-54 ans, l’âge moyen était de 23,9 ans, la tranche d’âge de
20-29 ans était la plus atteinte. L’acné rétentionnelle était la plus rencontrée. Les
joues (78%) et le front (65%) étaient les zones du visage plus atteints et le
facteur aggravant était l’usage des produits cosmétiques irritants dans 32% des
cas.
L’’acné est prévalent dans notre milieu car elle représente 15% des dermatoses
Mots-clés : Epidémiologie, Acné, Kinshasa